Noctambule

j’aurais voulu savoir  qui sont ces noctambules

sur le fil du rasoir qui jouent les funambules

les yeux un peu hagards qui prennent de l’altitude

un coeur presque en  retard qui bat en solitude

d ‘habitude en exil la frontière est stérile d’exil en habitude j’en perd les attitudes

ta peur d’un courant d’air d’un regard de travers

qui défraie la chronique d’une vie un peu amère

trop loin des Amériques

d ‘habitude en exil la frontière est stérile d’exil en habitude j’en perd les attitudes

j’aurai saisi des doutes dans tes passions

l’habitude tue ton doute de tes poisons

les amants de la nuit sortent tard dans la nuit

ne prenne plus de risque, s’enlacent par pitié

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s