Quelques fleurs pour Christian…

C’est une bien triste nouvelle que nous venons vous annoncer en ce lendemain de week-end consacré traditionnellement aux défunts, et à ceux qui nous furent proches en particulier. En effet, Christian BERTIN – participant actif au comité de rédaction et Rédacteur en Chef d’ Etmaparole.com et d’Et ma parole magazineest brutalement décédé lundi 29 octobre 2012 dans la soirée. Il était de retour du congrès d’Emmaüs France où il venait de faire une intervention sur la question de la participation des personnes accueillies par l’association et par le mouvement !

C’est donc vraiment jusqu’à son dernier souffle que Christian a porté ce projet de Blog et de Journal, qu’il s’y est pleinement investi, tant la parole et l’expression des personnes accueillies était pour lui un sujet primordial. Christian était administrateur et Vice-Président d’Emmaüs Solidarité, instance au sein de laquelle il faisait sans cesse entendre la voix des plus démunis en rendant compte très régulièrement et pertinemment du déroulement et des avancées de ce projet… Il avait été aus

si récemment élu au Conseil d’Administration de la FNARS où il faisait connaître et résonner les travaux du comité le rédaction de ces médias participatifs.

Christian BERTIN ne signera plus désormais d’articles de sa main et n’enverra plus non plus de relances pour inciter chacun à saisir le clavier ou l’appareil photo, la caméra ou le magnétophone … Mais son énergie, sa volonté, son esprit combatif au service de ce projet ; toutes ses qualités, ses valeurs, son enthousiasme, doivent nous convaincre de poursuivre, d’enrichir encore et de porter toujours plus haut et plus fort notre ambition de faire d’Etmaparole.com un vrai support d’expression et de participation des personnes accueillies.

Christian (à gauche) en compagnie de bénévoles et de salariés d’Emmaüs Solidarité au CHRS LATASTE à Blois le 29 septembre.

Emmaüs a été là pour Christian à un moment donné. Christian a été aussi là pour Emmaüs … Jusqu’à la fin ! Que sa disparition soudaine et douloureuse puisse néanmoins nous encourager à poursuivre le travail engagé. C’est l’association dans son ensemble – ses salarié(e)s, bénévoles, administrateurs (trices) et ami(e)s, mais aussi l’ensemble des personnes qu’elle accueille et héberge, qui sont en deuil aujourd’hui. Nos pensées vont enfin à la famille de Christian et à ses proches qui perdent un être cher et unique.

Ceux qui souhaitent s’exprimer de façon personnelle à propos de Christian, témoigner, faire revivre des souvenirs ou seulement dire leur peine, peuvent le faire librement et spontanément en postant un article, un poème, une photo ou autre … ici même … In memoriam.

Celles et ceux qui n’accèdent pas facilement au Blog peuvent utiliser l’adresse suivante pour leurs envois: etmaparole@gmail.com

Bien à toutes et à tous.

Le Conseil d’Administration et la Direction Générale d’Emmaüs Solidarité.

19 réflexions sur “Quelques fleurs pour Christian…

  1. tine7865 5 novembre 2012 / 1907 09

    C’est avec beaucoup de désaroi que j’apprends cette nouvelle, moi qui lui avait parlé récemment au téléphone, et je me faisais une joie de reprendre l’atelier écriture avec lui, car j’étais avec lui dans les débuts de cette création là. Il nous manera énormément. Avec toute l’affection que je lui portais. Amicalement Christine N.B. : Quand est son entèrement ?

    • Hélène Briault Bertin 6 novembre 2012 / 1010 49

      Bonjour , merci de ce temoignage ; nous sommes touchées ma soeur Delphine et moi même des marques de sympathie que nous recevons pour Papa . Cet investissement , l a beaucoup aidé , il en était très fier et nous aussi . .

  2. briault 5 novembre 2012 / 2109 38

    Un dernier hommage sera rendu à Papa , Lundi 12 Novembre à 11h30 , au crematorium de  » Les mureaux  » (78 130 ) .

  3. B Morel 5 novembre 2012 / 2210 38

    Hommage à C Bertin pour son implication, sa disponibilité et tout le travail qu il a enagagé pour que ce blog des personnes accueillies voit le jour B Morel

  4. Emmanuel Vandamme 6 novembre 2012 / 1503 01

    J’ai été très touché par la disparition brutale de Christian, qui s’était beaucoup investi pour ce beau projet « Et Ma Parole ! » et avec qui j’avais eu plaisir de travailler.

  5. cecilia 6 novembre 2012 / 1604 56

    Vous allez nous manquer Christian! Quel plaisir de travailler avec vous!!!

  6. Marc Prevot 6 novembre 2012 / 1907 28

    Cher Christian,

    Lundi dernier, j’étais à côté de toi dans la salle de La Villette où se tenait le congrès de notre fédération nationale, Emmaüs France. Nous avons plaisanté ensemble. Tu semblais détendu. J’étais loin de me douter que le soir même tu aurais un accident de santé et tu nous jouerais le mauvais tour de nous quitter sans prévenir. Je suis probablement un des derniers d’Emmaüs Solidarité à t’avoir vu bien vivant.

    S’il existe un au-delà, j’espère que tu nous y regardes d’un oeil bienveillant. Mais j’aimerais au nom de tous ceux qui t’ont connu et apprécié te dire que nous ne sommes pas contents du tout de cette dernière plaisanterie. Non seulement nous avons apprécié ta gentillesse qui ne s’est jamais démentie, une grande modestie alors que tu as fait beaucoup pour Emmaüs Solidarité, ta présence constante dans le conseil d’administration de l’association qui exige beaucoup de travail sur des sujets parfaitement différents les uns des autres. Et tu nous prives de ta présence!

    Tu étais notre vice président, tu représentais et c’est essentiel la voix des personnes accueillies et hébergées au sein du conseil d’administration. Je ne te cache pas que nous sommes fiers de t’avoir eu comme partenaire pour tenir ce rôle. Tu sais bien que parmi nos axes stratégiques il y a la participation des usagers. C’est un devoir et en même temps une nécessité pour notre association de rester centré sur la personne et pas sur les institutions, les procédures ou les guichets.

    Tu étais aussi élu à la FNARS pour représenter là également les personnes accueillies et hébergées. Tu y faisais connaître les travaux du comité de rédaction de ces médias participatifs. Nous l’avons ressenti comme un honneur partagé entre l’association dans son ensemble et toi-même.

    Surtout, tu étais le pilote et le rédacteur en chef du journal et du blog des personnes accueillies, « Etmaparole.com ». Tu t’es passionné pour ce projet, que l’association veut rendre pérenne car une telle initiative n’aurait aucun sens si elle se limitait à une durée de quelques semaines ou quelques mois. Ce projet va de pair avec d’autres modes de participation que nous souhaitons développer comme les conseils de vie sociale dans les différents centres, les contrats de séjour, pourquoi pas une journée annuelle de rencontre entre l’association et les représentants des personnes accueillies. Nous sommes toujours dans la même logique et la même mission définie dans notre projet associatif: placer la personne accueillie au centre.

    Voilà. Tu trouves moyen de nous quitter en plein chantier, alors que nous avons besoin de toi. Ce n’est pas bien de ta part. Mais j’ai cru comprendre que ce départ précipité ne dépendait pas vraiment de ta volonté. Alors, comme pour l’Abbé qui est parti en grandes vacances nous te souhaitons le repos et la paix. Tu resteras dans notre souvenir et dans nos coeurs. Il ne sera pas aisé de te remplacer.

    Je m’adresse aussi, à travers le blog et le journal, aux personnes accueillies. Il est normal et logique que pour parler de Christian nous utilisions le canal de ces deux médias. C’est en même temps l’occasion de parler à leurs rédacteurs et à leurs lecteurs pour leur dire l’importance que nous attachons à cette initiative, à sa continuité, à l’engagement de chacun pour que cette belle idée qui tenait tant à coeur à Christian se poursuive.

    Marc PREVOT
    Président EMMAÜS Solidarité

    • Hélène NEDELEC 12 novembre 2012 / 1010 20

      Merci M. BERTIN pour votre engagement au côté des publics d’Emmaüs Solidarité. Vous aviez pour eux de grands projets, la maîtrise de l’outil informatique, l’investissement et la création de supports et de lieux d’expression. Le chemin était difficile et les revendications n’émergeaient que très lentement. Mais votre énergie, votre patience et votre sourire étaient si stimulants…
      J’espère de tout coeur que nous saurons conserver la flamme que vous avez allumée.
      Hélène NEDELEC Administrateur ES

  7. Hélène Briault Bertin 7 novembre 2012 / 1111 34

    Que dire … vos mots sont si juste , la douleur , la colère , la peine … Des sentiments qui se mêlent les uns et les autres et surtout celui de l ‘injustice . La mort nous l’ enlève alors qu il avait trouvé un équilibre avec vous et aussi avec nous ses filles , ses beaux fils et ses 7 petits enfants ( Quentin ; Emilien , Clotilde , Honorine , Augustine , Louis et Baptiste ) .Ils se souviendront à jamais de leur Papy Christian , même s’ils ne le voyaient pas souvent , c’est avec leurs mots que les trois plus petits agés de 3 ans pour Baptiste et 4 ans pour Louis et Augustine ( ils ne sont pas jumeaux mais cousins cousines ) ; qu ‘ils expriment l absence et le manque qu ‘il va laisser …..

    Delphine (ma soeur )et moi même ; ne trouvons pas la force pour prendre la parole lundi , mais quel soutien , quel honneur de lire vos mots , vos témoignages , et de peser l’importance qu ‘Emmaus avait pris dans la vie de Papa .

    Il nous informait de ses travaux , nous savions qu’il participait au congrès ces jours derniers , il en était très fier et nous aussi .

    Continuer à faire vivre ce blog , il nous avez également invité , sera l une des plus belle façon de lui rendre hommage ….
    Delphine et moi nous efforçons chaque jour depuis l annonce du drame , de continuer notre chemin , de continuer nos vies dont il était si fier . Nous devons nous résilier à poursuivre notre route , pour nos enfants , pour nos maris , nos familles , nos amis et pour PAPA …. Mais c ‘est non sans mal ….

    Papa , nous laisse une grande culture musicale , il nous a appris a écouter et aimer la musique classique , l ‘opéra . Petites il nous a appris a chanté Carmen de Bizet pour moi ( L amour est enfant Bohème ) , et La Flûte enchantée : la reine de la nuit ( Mozart ) pour ma soeur . Barbara ; Piaf , mais aussi Pink floyd et Prince des mélodies qui ont tout leur sens dans notre coeur .
    Papa ; c’ était aussi un Jean-pierre koffe dans l âme ; il aimait la gastronomie française , il aimait cuisiner et je tiens de lui ses méthodes de travail ; ( comme il le disait : tu ne peux pas bien cuisiner et ranger ta cuisine à la fois : vive le bordel …)

    Papa était trés cultivé , il savait défendre ses opinions , c’est ma soeur qui a hérité de se trait de caractère ….Elle a aussi la même façon de rire ..

    Delphine et moi continuerons à faire vivre Papa , par son sang qui coule dans nos veines , par les souvenirs que nous transmettons à nos enfants …

    Vous continuerez à faire vivre Papa , dans la poursuite de ses actions et notamment ce blog .

    Merci ; mille merci , pour ce que vous avez fait pour lui , pour ce que vous faites aujourd’hui , pour votre soutien si précieux .

    Hélène Briault Bertin

    • claudine 7 novembre 2012 / 1301 40

      Bonjour,
      Quelle jolie lettre d’amour pour ton papa..
      La vie n’a pas été tendre pour lui.
      , ce qui me rassure c’est qu’il avait gardé son amour pour vous et ses petits enfants.
      La communauté d’Emmaüs lui avait redonné un équilibre et sa générosité
      était toujours présente.
      La vie nous a séparé, mais j’aurais une énorme pensée pour lui lundi et également pour vous deux et vos enfants.
      Claudine.

      • Hélène Briault Bertin 27 novembre 2012 / 1402 54

        La vie n ‘a pas été tendre pour lui , ni pour nous …. Finalement mes plus belles années d’enfance sont celles que nous avons passées avec lui , je crois que je suis sortie de l ‘ enfance au moment du divorce …. Il a manqué à ma vie , mais je savais qu il nous aimait et il était là malgré tout , pas toujours présent mais là quelque part , et les liens du sang étaient si fort … IL était mon PAPA …. Aujourd’hui , j ‘ espère parfois voir s afficher Papa sur mon portable et entendre sa voix ; mais rien rien que le vide et l ‘absence , toute une partie de moi est partie . La mort de Pepere a été difficile a supporter , ma grand mère elle ; on me l a enlevé , interdit de la voir sans le consentement de certains . Comme çi Delphine et moi n en avions pas eu assez … Mais la disparition de Papa est pesante , ce manque de lui ce manque d une partie de moi … Heureusement ma tribu et mon travail sont d ‘un réel soutien , les branches auxquelles je m accrochent … La mort nous l a enlevé ; c’est injsute si injuste …

      • claudine 27 novembre 2012 / 2109 46

        Je te comprends lorsque tu penses que son départ est injuste, j’ai le souvenir des moments passés avec vous, notamment à Amiens! , vous étiez encore des enfants quand sa vie familiale et la votre s’est disloquées . Grande fratrie, nous n’avons pas réussi à nous aimer suffisamment les uns les autres pour nous aider dans l’adversité et il en est toujours ainsi à l’heure actuelle.
        J’ai toujours eu l’intime conviction , que maman pensait souvent à lui , à vous deux aussi
        Mais Christian, ton père ,mon frère à travers ce blog nous a redonner la parole et le moyen de dialoguer! Alors si tu le désires tu peux me contacter…….

  8. Hélène Briault Bertin 11 novembre 2012 / 2311 02

    La mort n’est rien,
    je suis seulement passé, dans la pièce à côté.

    Je suis moi. Vous êtes vous.
    Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.

    Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,
    parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.
    N’employez pas un ton différent,
    ne prenez pas un air solennel ou triste.
    Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

    Priez, souriez,
    pensez à moi,
    priez pour moi.

    Que mon nom soit prononcé à la maison
    comme il l’a toujours été,
    sans emphase d’aucune sorte,
    sans une trace d’ombre.

    La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.
    Le fil n’est pas coupé.
    Pourquoi serais-je hors de vos pensées,
    simplement parce que je suis hors de votre vue ?
    Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.

    Charles Péguy, d’après un texte de Saint Augustin

    • Hélène Briault Bertin 2 décembre 2012 / 2109 04

      Je voudrais pouvoir ouvrir la porte de la pièce d à côté , je voudrais pourvoir t appeler la où tu es , juste te dire bon anniversaire Papa . Tes appels me manquent , ton rire me manque , ta voix me manque , tu me manque . Je t aime Papa .
      Aujourd hui j aurai du t appeler pour te le dire , te passer tes petits enfants , mais la mort en décidé autrement …. j attends , j attends de sentir ta présence , je te cherche ….

  9. Maximilien Moulin 12 novembre 2012 / 101 32

    Un dernier hommage pour un grand homme, plein d’une énergie contagieuse, de celle qui donne la force d’agir. Car quand d’autres parlent, Christian agissait. Il l’a prouvé par se blog, bel outil de communication pour ceux que l’on entend moins. Mais aussi par son engagement, au sein d’Emmaüs Solidarité et de la Fnars.

    Je ne connaissais pas Christian depuis longtemps, quelques mois tout au plus, mais déjà nous voulions travailler ensemble sur des sujets qui lui tenait à coeur. Et ils étaient nombreux ces sujets, car Christian avait un grand coeur.

    Fin cuisinier, j’aurais eu le plaisir de gouter sa cuisine ainsi que son amour pour la belle musique.

    Tu nous manques Christian.

    Maximilien Moulin
    Secrétaire-adjoint Emmaüs Solidarité

  10. LELIEVRE Chantal 12 novembre 2012 / 1806 27

    Chers Amis d’Et ma parole,

    Je viens d’apprendre la triste nouvelle et je suis de tout cœur avec vous.

    Christian Bertin avait toute mon estime car il avait su rendre la parole aux hébergés, aux plus démunis comme l’abbé Pierre savait si bien le faire.

    Dernièrement je l’avais vu au siège et il m’avait redit son attachement à vous tous et son bonheur d’avoir pu réaliser avec vous ce blog et ce magazine.

    En souvenir de lui, il faut continuer, il aurait été déçu que vous abandonniez, il croyait tellement en vous. C’est une façon de le faire vivre à travers vous.

    J’attends vos prochains écrits avec impatience.

    Alors courage, au travail !

    Chantal

  11. Hélène Briault Bertin 13 novembre 2012 / 2210 43

    Votre présence Lundi nous a été d ‘un grand soutien , d’un réconfort et d’une aide certaine . Votre présence , vos mots , vos témoignages sont marqués dans nos esprits et nos coeurs … Je me souviens que le groupe de travail du journal se réunit demain ; et que l ‘absence de Papa demain sera difficile pour vous . Mais comme nous nous devons trouver la force de continuer notre route , vous devez trouver la force de faire vivre ce blog et le journal .Alors je vous transmets tout le courage , le soutien pour poursuivre votre action . Merci un si petit mot , mais chargé d ‘émotion ; de profonde reconnaissance . C’est avec vous , au travers de vous et grâce à vous que Papa n ‘est pas loin , il est là juste à coté …Il a commencé à tracer un chemin , il faut continuer , la route ne doit pas s ‘arrêter maintenant .MERCI à tous
    Hélène

  12. AL ALLEF Ahmed 26 novembre 2012 / 1705 12

    Je n’ai pas rencontré Christian, mais je voudrais le remercier ainsi tous les cadres de l’Emmaüs pour leur travail remarquable.

  13. briault 9 juillet 2013 / 2109 30

    Je viens tres souvent lire vos différents articles , merci merci de poursuivre ce blog ……….. il en était si fier .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s