J’aime EtMaParole. Pourquoi ?

nicubunu-Quill

Pour tout vous dire et pour tout savoir la parole d’abord,  parce que c’est notre outil d’expression. C’est aussi notre univers d’échanges immédiats pour mieux porter la parole d’ensemble aux  communautés issues de notre association. Elle nous sert d’arme pour dialoguer et partager tant d’autres choses aux divers sujets de société. Et cette parole est bonne à dire aux côtés d’une journaliste indépendante, qui dispose d’une large connaissance et une expérience. Celle-ci révèle un caractère nécessaire au développement technique du jargon du métier du journalisme.

Et de l’autre elle s’additionne à l’apport d’un salarié d’Emmaüs dont l’expérience n’est pas à douter car tous deux sont complémentaires, travaillent main dans la main avec les personnes accueillies bénévoles écrivains. C’est à partir de tous  ses acteurs  que repose la lourde responsabilité d’animer date après date le comité de rédaction. Car tous sont un et indivisible dans cette équipe. Au-delà d’un plaisir d’écrire, « Emaparole » c’est une école à laquelle je dois beaucoup, une voie alternative au milieu d’une multitude d’ateliers internes de l’association  Emmaüs Solidarité, pour arriver à cette ascension.

Comment puis-je vous désigner mon engagement à chaque retrouvaille ? Il vient d’un enthousiasme caractérisé par les sujets tels : La vie des centres / La culture/ La poésie/ L’amour/ La santé/ Le portrait/ Le sport/ Le logement,etc

Le groupe de rédaction, dans un monde d’idées, dynamise le fonctionnement du journal. 3Ce comité se veut bien optimiste. Son travail combien qualitatif est le gage d’une vision globale de la façon d’alerter l’opinion publique de notre regard. Il représente en effet toute personne fragile, les SDF, les sans-abri et les sans domicile fixe. Une recette choisie pour faire rêver et pour toucher toutes les sensibilités. C’est la mission qui est nôtre. J’aime « EtMaParole » parce que, avec lui, l’écriture ne peut souffrir d’aucun silence. Il pointera toujours l’horizon et suscitera l’envie de tous d’aller à l’essentiel des sujets. Car  tout bon amateur de la presse est toujours à la page. Car l’écriture nourrit de plus en plus la curiosité des masses.

Bref, si nos pensées racontent une multitude d’histoires, des contes qui viennent nous visiter au plus profond du silence de notre sommeil, chacun arrive à rendre cependant le répertoire de ses idées source d’une pensée moderne que chaque écrivain ne cesse de creuser davantage en contribuant aux nombreux travaux.

Clément BANIALA Machovka-Writing

Membre du comité de rédaction.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s