Que signifie le mot « Emmaüs »?

L’association des compagnons d’Emmaüs dite aussi association Abbé Pierre ou tout simplement EMMAÜS est un organisme qui vient en aide aux plus démunis en France et dans de nombreux pays dans le monde. Cette association créée par l’abbé œuvre dans des domaines comme l’aide aux sans abris et mal logés, le soutien aux personnes pauvres, aux femmes victimes de violences conjugales ou familiales, aux personnes sortant d’incarcération, aux personnes âgées et isolées, etc. Mais que signifie EMMAUS? Quels sens, par cette appellation, ses créateurs ont-ils voulu donner à ses missions? Nous avons cherché à le savoir et souhaitons ici partager le fruits de nos découvertes.
Ce que dit la Bible (et notre interprétation)

Emmaüs apparaît dans la bible comme le nom d’une ville située pas très loin de Jérusalem. Au chapitre 24, verset 13 de  l’évangile selon saint Luc, nous découvrons que trois jours après la crucifixion de Jésus Christ, sa tombe fut trouvée ouverte et vide. Deux de ses apôtres se rendant de Jérusalem à Emmaüs ce jour-là rencontrèrent en chemin un homme qui s’inquiéta de leur tristesse tout en cherchant à les rassurer, les exhortant à garder la foi en celui qui fut leur maître. Arrivés à Emmaüs, les apôtres invitèrent l’homme à séjourner avec eux dans l’auberge de cette ville pour la nuit. Au cours du repas qu’ils prirent ensemble, l’homme se révéla être le Christ qui, avant de disparaître, accomplit le rituel de la communion consistant à la rupture et au partage du pain que l’on mange en signe d’adhésion à une Alliance avec Dieu le Père à travers le Fils Jésus Christ.
L’abbé Pierre était prêtre. Il n’est pas surprenant que l’association dont il fut le créateur ait des références bibliques. Mais cela ne nous avance pas dans l’explication du lien qui peut exister entre la ville et l’association d’aide aux déshérités. Il faut chercher donc quels symboles du texte biblique sont liés aux missions et réalisations de l’association.
Dans l’épisode parlant de la ville d’Emmaüs, un homme accompagne et tente de rassurer des apôtres terrassés de douleur. Puis il les soulage en se révélant être celui qu’ils croyaient avoir perdu. Dans le rituel de la communion, Jésus partage le pain ce qui scelle symboliquement l’Alliance.
Nous avons : accompagner-rassurer-soulager-partager. Et nous retrouvons là déjà l’essentiel de l’œuvre de l’association caritative. Nous pensons aussi que l’abbé Pierre a sûrement voulu donner une dimension mystique aux œuvres de l’association en la dénommant «Emmaüs». Mais des personnes plus compétentes ou plus autorisées nous aideront peut-être à aller plus loin dans cette compréhension.
G du Vent d’Autan

Sources : La Bible ; Biographie de l’abbé Pierre, par Bernard Violet, éditions Fayard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s