Suppression du Passe Navigo « solidarité transport » : la galère et l’injustice

navigo solidarité transportJe viens vous parler d’un grand problème, il concerne les déplacements de la majorité des gens qui sont dans la précarité et les immigrés sans papiers, dans Paris, et qui me met moi, particulièrement dans l’embarras. Je suis un père de famille de quatre enfants et auparavant je bénéficiais du passe « solidarité transport », que je pouvais me payer puisqu’il coûtait 17€. Je n’avais pas besoin de demander des tickets, j’avais ma fierté.
Depuis six mois, depuis que le Conseil régional a supprimé cette réduction du prix du passe Navigo pour les bénéficiaires de l’aide médiale d’Etat. Je dois donc acheter un passe Navigo pour six personnes au plein tarif, à 70 € par mois. Ça coûte très cher.
Je suis donc obligé de resquiller dans les transports. A chaque fois que je prends le bus, le métro, j’ai la peur au ventre, je suis toujours aux aguets… Quand moi ou ma femme devons amener les deux petits à l’école en transports en commun, on doit payer pour trois personnes…
Maintenant, personne dans le centre Emmaüs où je vis ne peut plus se payer un passe Navigo.

Je trouve très injuste de s’attaquer aux pauvres et aux immigrés sans papiers alors qu’ils ne sont que 170000 personnes à bénéficier de la solidarité transport.
Le Conseil régional devrait trouver des subventions pour financer ce dispositif plutôt que de le supprimer.
La RATP perd des clients et de l’argent alors qu’elle en a besoin en ce moment. C’est les petits qui font les grands sous.
Mohamed

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s