Le tri des vêtements pour les migrants se poursuit au centre Coustou

Les activités d’Emmaüs solidarité sont très variées à l’égard des pauvres, en l’occurrence les migrants qui sont accueillis en France. L’association les aide temporairement à stabiliser leur vie. Elle a organisé de nombreuses activités, dont l’une est le tri de vêtements qui s’est organisé dans la semaine du 26 au 30 septembre au centre Courtois, situé 4 bis rue Coustou, Paris 18e, avec la participation de nombreux bénévoles.

La première séance commence lors d’une belle journée, le soleil était léger et la météo confortable. Depuis le matin les bénévoles se sont réunis dans l’enceinte du centre. Ils sont venus de tout Paris. Certains d’entre eux se connaissent déjà donc ce sera l’occasion pour eux de se revoir. Le temps passe tranquillement. Une coordinatrice guide tout le monde dans le travail. Des piles de vêtements donnés par les gens sont empilées dans des entrepôts en attendant d’être triées. Les gens pensent que ce travail est difficile mais ce sentiment passe rapidement car l’enthousiasme les a gagnés.

Tout le monde travaille vite. Il n’y a pas d’affectation précise mais chaque personne fait son devoir avec conscience. Un groupe déballe rapidement les vêtements enveloppés et commence le tri. Ceux qui ont de l’expérience apportent leurs conseils enthousiastes aux autres. La diversité des vêtements cause des difficultés mais les gens sont toujours désireux de traiter les vêtements par catégorie et de bien les ranger dans les cartons. Hormis les vêtements, on trie aussi les chaussures et un certain nombre d’autres accessoires (écharpes, bonnets, etc.).  Un autre groupe prend rapidement les cartons pleins. Ils les contrôlent une dernière fois, les ferment et les chargent en pile soigneusement.

Le travail est effectué de manière fluide et tout le monde voit les résultats de ce travail heureux et ils sont satisfaits. Ils sont heureux car ils ont fait une chose utile et ce qu’ils ont fait  aidera leurs « frères » et « sœurs » à surmonter les difficultés temporaires

Le travail fini, tout le monde se dit au revoir dans la joie et convient de se rencontrer à une autre occasion. Oui, il y aura toujours une occasion qui se manifestera et nous permettra de partager nos sentiments.

Pour les personnes défavorisées,  l’empathie et le partage favorise le rapprochement de tout le monde, efface toute haine et, ensemble, nous pouvons créer un monde meilleur.

EMMAUS, c’est la maison de l’amour, du partage et de la solidarité. Venez participer aux activités !

Pham (Championnet)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s