La « mandarinette sans pépins » ou clémentine

La clémentine est apparue vers 1892 en Algérie et doit son appellation à un religieux, le père Vital Rodier Clément(1839-1904). Celui-ci, directeur de l’orphelinat de Misserghin, petite ville située près d’Oran dans l’ouest de l’Algérie, était aussi le chef de travaux de la pépinière de l’établissement.

La clémentine est le 4eme fruit le plus consommé en France

Père Clément est tenu d’avoir créé le nouveau fruit, que l’on nomma dans un premier temps la « mandarinette sans pépins », en croisant la fleur d’un mandarinier avec du pollen provenant d’un oranger.

Deux versions pour un succès

Une première version de l’histoire prétend qu’un jeune homme de Misserghin avait vu une abeille butiner d’un mandarinier vers un oranger.

Stèle en hommage au père Clément à Misserghi (Wikipédia)

Quelques temps après apparut un fruit dont la peau était moins dure que celle de la mandarine et de l’orange. Le jeune homme informa le père Clément qui constata les faits et décida de reproduire le nouveau fruit par greffage. La seconde version affirme que c’est au cours des nombreuses expériences que le père pratiquait dans la pépinière que le fruit est apparu. La première version est à notre avis un peu tirée par les cheveux. Parce que depuis toujours, mandariniers et orangers se sont côtoyé à Misserghin et ailleurs. Avec des abeilles qui butinent sans cesse. Mais nulle part et jusqu’à nos jours une clémentine n’est apparue spontanément. Nous pensons aussi que le père a bel et bien créé le fruit.

Une intégration rapide et réussie

La clémentine reste verte à maturité. C’est la baisse des températures en hiver qui provoque sa coloration orange. La pépinière de l’orphelinat allait développer la production du fruit et sa culture allait s’étendre dans toute la région. En 1902, deux ans avant le décès du père, la société d’horticulture d’Alger prendra le parti d’affirmer que le religieux était le créateur du nouvel agrume et lui rendra hommage en dénommant le fruit la clémentine .

Vergers de clémentiniers en Corse ( photo Wikipédia )

Après l’indépendance de l’Algérie en 1962, beaucoup de rapatriés français se sont installés en Corse. Certains d’entre eux avaient rapporté de l’ex-colonie des plants de clémentiniers. La ressemblance des climats en Corse et celui de la région d’Oran allait favoriser la production de la clémentine sur l’île de beauté. La Corse produit de nos jours 98% des clémentines en France et la renommée de la clémentine corse n’est plus à faire .La clémentine est le 4e fruit le plus consommé dans l’hexagone après la pomme, l’orange et la banane. Le succès de la clémentine est, à notre avis, dû à son goût et au fait que le fruit ne contienne pas de pépins. Elle est aussi pauvre en calories, ce qui bon pour garder la « ligne » et elle est riche en vitamine C qui favorise la croissance et combat la fatigue. On remarquera que plusieurs de ces fruits peuvent être logés dans un cartable d’écolier ou un sac à main sans alourdir le bagage. La clémentine est aussi facile à éplucher même pour des mains d’enfants ou des doigts féminins délicats. Depuis quelques années la Chine est le premier pays producteur de clémentines. Ce fruit est aussi produit au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Italie, en Espagne et au Liban.

G. du Vent d’Autan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s