La calligraphie arabe : tout un art

calligraphieLa calligraphie arabe est utilisée pour écrire les lettres arabes. C’est un art qui s’est développé au cours des époques islamiques. Les Arabes et les musulmans ont considéré que c’était un moyen artistique différent, de haute qualité, et excellent pour montrer la beauté. Aussi, la calligraphie était un moyen de remplacer la peinture car dans l’islam, la peinture c’est interdit par la loi islamique.

Les historiens ont dit que le premier qui a écrit en arabe c’est Ismaël, le fils d’Abraham, le « grand-père » des Arabes. C’est lui qui a organisé la façon de prononcer et d’écrire l’arabe.

La calligraphie arabe a été autorisée pour décorer les mosquées, les coupoles, les palais et pour décorer ou écrire le Coran et les livres anciens manuscrits. Cela ajoute de la beauté, une beauté unique.

La capacité de la calligraphie est assez flexible, la façon de former les lettres est très souple, très riche. Cela demande une compétence dans le traçage des courbes et des points.

Avec le progrès de la civilisation islamique et l’extension des pays musulmans, la calligraphie a continué d’évoluer et la beauté calligraphique s’est développée dans des voies nouvelles. Parallèlement, de nouvelles formes de calligraphie arabe ont émergé. A présent il existe 18 façons d’écrire la calligraphie arabe contre trois ou quatre au début.

Pour cette raison, la calligraphie arabe a atteint un niveau prestigieux dans le monde des Beaux-arts tant dans le monde arabe qu’ailleurs.

Les Ottomans seldjouks ont beaucoup aimé utiliser la calligraphie dans leur langue et ils ont ajouté trois nouvelles sortes de calligraphie. Les Perses aussi. Des non-arabes, comme les Turcs, sont devenus des génies en calligraphie. Leurs descendants ont adapté la calligraphie et atteint un niveau spécifique dans cet art. Personne ne peut égaler les calligraphes turcs. Même les sultans ont appris la calligraphie sous la main de certains grands professeurs experts de calligraphie et les sultans Mahmoud Khan et Abdelhamid le deuxième ont créé de nouvelles façons d’écrire.

Loin des pays arabes, des peuples non-arabes, des Japonais ou des Américains ont beaucoup aimé la calligraphie et ont acquis un bon niveau dans cet art. La calligraphie arabe, c’est le seul art qui a commencé « arabe » et grandi « arabe » et qui n’a pas été influencé par d’autres cultures.

A.A.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s