Les ateliers Créartis du CHRS Prost libèrent votre génie créateur

Ce portrait a été réalisé aux ateliers Créartis

Depuis le début du mois d’octobre 2017 et jusqu’ à la fin de l’année, en plus de l’atelier informatique, trois ateliers de création ont eu lieu au centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) Prost d’Emmaüs Solidarité. Il s’agit d’un atelier de fabrication d’objets en carton, d’un autre de confection d’objets en cuir et le pour le troisième les participants apprennent à réparer des chaises et fauteuils fabriqués à l’ancienne. D’autres sessions seront programmées au cours de l’année 2018.

 » Créartis est le fruit de collaborations multilatérales, explique Margaret Stoib, cheffe de service.  Nous recevons des financements de la ville du Pré-Saint-Gervais, de la politique de la Ville (l’Etat), de la communauté de communes Grand Est Ensemble et de la direction régionale et interdépartementale pour

Fauteuils et tables basses en carton

l’hébergement et le logement (DRIHL). Nous mettons donc en place ces ateliers de création avec des artistes, le soutien de bénévoles et des intervenants. L’équipe du centre Prost joue un rôle très important dans l’organisation de ces activités. Tout au long de l’année nous organisons différents ateliers de création. Cela dépend des circonstances, des idées nouvelles… Certains événements comme la 11ème commémoration du décès de l’abbé Pierre ont été l’occasion pour nous de constituer un atelier de collage en papier qui a réalisé le grand portrait du fondateur d’Emmaüs que les uns et les autres ont pu voir sur la place de République le 22 janvier 2017. »

Des artistes et animateurs très impliqués

Christine Wagner en plein travail

Denis Bénard, éducateur spécialisé et animateur de l’atelier de fabrication d’objets en carton, se souvient : « j’ai découvert cet atelier quand je suis arrivé au CHRS Prost il y a trois ans et demi. Je me suis alors initié aux techniques de fabrication suite à un stage que j’ai suivi dans le cadre du droit individuel à la formation (DIF). Actuellement j’anime cet atelier une demi-journée par semaine. A mon avis cette activité est complémentaire à l’accompagnement social parce qu’elle permet l’expression, favorise la créativité et la liberté de parole. Cela établit aussi un échange de compétences et de savoirs ». Christine Wagner, éducatrice sociale et co-animatrice du même atelier, observe : « L’idée de ces ateliers est aussi d’amener les participants à fabriquer eux-mêmes leurs meubles. La démarche est écologique et demande peu de moyens. Nous laissons libre cours à l’imagination des uns et des autres. Cela favorise à notre avis la créativité. Notre rôle est essentiellement de transmettre les techniques de base et de donner des conseils grâce à notre expérience » Animatrice de ce stage depuis plus de quinze ans, Christine Wagner a été formée par l’inventeur de la technique de fabrication de meubles en carton, Eric Guiomar,  un artiste qui intervenait au CHRS. Nathalie Damino, animatrice de l’atelier de création d’objets en cuir, évoque son parcours : « C’est depuis 2008 que je m’occupe de l’atelier cuir. Mais avant j’ai coordonné et animé un atelier de création de mosaïques, de fabrication de bijoux et d’objets en carton. Pour l’exposition qui a eu lieu en 2011 au CHRS Prost il y a eu plus de mille objets exposés. J’ai aussi fait du montage photo au cyber espace du centre pour des expositions municipales ».
Pour Marion Toussaint, éducatrice spécialisée en stage, « ces ateliers permettent à ceux qui y participent d’avoir plus confiance en eux. Ces activités changent la nature des rapports entre les travailleurs sociaux et les participants, ce qui favorise les échanges ».

Une chaise ancienne en réparation

Pierre, Gervaisien, ingénieur en retraite et animateur de l’atelier de réparation de chaises depuis une dizaine d’années, précise: «Nous ne nous occupons pas de sièges en mousse ou en produits modernes, mais des fauteuils et chaises faits à l’ancienne c’est-à-dire faits de ressorts et de crin». Le travail à l’ancienne comme on peut l’imaginer est long et minutieux.  La réparation d’un siège demande entre 20 et 40 heures de travail», poursuit Pierre qui ajoute: «Le plus intéressant c’est que
les stagiaires arrivent avec de vieux fauteuils ou des chaises anciennes cassées. Cela permet de travailler de façon complète».

Des ateliers ouverts à l’extérieur

Animateurs de Coustou à Créartis

En plus de certains résidents du CHRS, des personnes habitant le Pré-Saint-Gervais et des communes voisines participent aux différents ateliers. Pour cette session, Prost accueille des travailleurs sociaux du CHU Emmaüs Coustou venus s’initier à la fabrication de meubles en carton. Cela est à notre avis très important parce que de retour dans leur centre ceux-ci pourront mettre en place des ateliers du même type. Aussi, dans le cadre de leur travail ils auront plus que des flyers ou des affiches concernant les ateliers pour susciter l’intérêt, convaincre ou même inciter les personnes qu’ils suivent à participer aux ateliers. Myriem, habitant le 20ème arrondissement de Paris et participant à l’atelier de réparation de sièges, apprécie cette activité et continue: «  Pierre est très expérimenté. Il prend du temps pour nous. La tapisserie est tout un métier. Cet atelier nous permet de réparer nous-mêmes nos meubles. Retaper de vielles chaises c’est redonner vie à des meubles à travers Créatis». Charlotte, Gervaisienne participant au même atelier, remarque: «J’ai du mal désormais à me passer de ce rendez-vous hebdomadaire que représente cet atelier. L’atmosphère est très conviviale comme vous le voyez et il est très plaisant de faire des choses avec les mains« . Il faut dire que tous les objets qui sortent des ateliers Créartis sont uniques car issus de l’imagination des participants et réalisés de leurs mains.

Des activités à rendre plus accessibles
En plus de constituer des activités qui permettent de s’occuper tout en apprenant des techniques très intéressantes de confection et de réparation de divers objets, les ateliers Créartis de Prost sont une très bonne initiation à l’art sinon même un moyen de libérer votre génie créateur. En plus des ateliers de sport, Emmaüs Solidarité propose dans ses centres un grand nombre d’activités culturelles. Seulement, lorsqu’on est accueilli ou hébergé dans un autre centre que celui où ont lieu les ateliers ou les stages, il n’est pas évident de s’y rendre quand on n’est pas soutenu par une aide en tickets de transport. Quelques fois aussi il est difficile, selon les horaires des ateliers ou des stages, de ne pas sacrifier un repas si l’on tient à y participer. Mettre en place des stages et des ateliers destinés aux hébergés et accueillis est une très bonne chose. Tenir compte des problèmes que cela peut poser aux intéressés quant à l’accessibilité de ces activités ne pourra que favoriser la participation.

G. du Vent d’Autan

Ps/Pour tout renseignement concernant les prochaines sessions Créatis appeler au : 01 48 43 83 82

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s