Un nid à Esteville

La_Halte_Emmaüs_d'EstevilleEn Janvier 1954, l’abbé Pierre lance son appel à « l’insurrection de la bonté » afin de venir en aide à tous ceux qui étaient en extrême détresse, leur adressant une invitation qui débordait d’amour, de tendresse et de fraternité en ces mots : « toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir, ici on t’aime ».

Un cadeau, un château, un nid

Dix ans plus tard, en 1964, le président Charles De Gaulle appela l’abbé Pierre au téléphone pour lui annoncer le don d’un château offert par Georges Lanfry entrepreneur de bâtiment de Rouen. Le château, à Esteville, un petit village pas loin de Rouen, nécessita dix ans de travaux de restauration des propres mains de l’abbé Pierre et de ses 40 compagnons de la communauté des « chiffonniers bâtisseurs ». Lire la suite