La psychiatrie transculturelle ou ethnopsychiatrie

Le mot « ethnopsychiatrie » a été créé par Louis Mars (1906-2000), psychopédagogue et homme politique haïtien. Celui-ci s’intéressait à la fois au vaudou et à la décolonisation. Mais on considère l’anthropologue et psychanalyste français Georges Devereux (1908-1985) comme le père fondateur de cette discipline en tant que démarche thérapeutique. L’ethnopsychiatrie s’intéresse d’une part aux désordres psychologiques en rapport avec leur contexte culturel, d’autre part aux systèmes culturels d’interprétation et de traitement du mal. Georges Devereux affirmait que c’est la culture qui prescrivait à ses membres « la bonne façon d’être fou ». Selon, c’est comme si la société énonçait : « vous ne devez pas être fou, mais si vous le devenez, voici la bonne manière de l’être ». Lire la suite

A la Maison du 13 Emmaüs solidarité et l’école de podologie prennent soin de nos pieds

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Maison du 13 est une structure d’Emmaüs située dans l’enceinte de l’hôpital de la Salpêtrière. Accueil de jour, cet espace de solidarité et d’insertion (Esi), a développé plusieurs partenariats dont l’un a particulièrement attiré notre attention : les soins hebdomadaires en podologie. Des étudiants, encadrés par leurs professeurs soulagent un grand nombre de personnes démunies de leurs douleurs liées à la santé des pieds. Lire la suite

A propos du terme « USAGER »

Dans de nombreux écrits de journaux, magazines et revues consacrés au social, l’expression « usager(s) de nos structures » revient. De la part de responsables, intervenants ou travailleurs sociaux. On l’entend aussi dans de nombreuses conversations entre les professionnels du travail social. Cette expression désigne celles et ceux qui font appel aux services sociaux ou y sont orientés. L’expression « usager(s) de nos structures » prouve à elle seule à nos yeux, à quel point la nature des relations entre les services sociaux et ceux qui les fréquentent est dénuée de franchise. Lire la suite

Au CHRS Prost on lutte contre la fracture sociale ET la fracture numérique.

Le CHRS Prost
Le CHRS Prost

Le CHRS Prost d’Emmaüs solidarité, au Pré-Saint-Gervais, compte 30 hébergés mais est ouvert à l’extérieur notamment par différents ateliers. Ce qui distingue « Prost », c’est son cyber espace qui fonctionne depuis 2007 et où près de 250 personnes ont été formées à la maîtrise de l’outil informatique.

En partenariat avec la ville du Pré-Saint-Gervais le centre accueille pour des stages d’informatique des Gervaisiens mais aussi des habitants de Pantin et des Lilas qui lui sont adressés par les services sociaux des différentes mairies. Ces stages sont bien sûr ouverts aux hébergés du centre. Tout accueilli ou hébergé d’Emmaüs a d’ailleurs la possibilité de faire ce stage. Il suffit pour cela d’en parler avec le travailleur social référent ou de contacter directement le centre. Lire la suite