PLAINTE CONTRE LA MISERE

Oh ! toi la misère, que me veux-tu ?

Tu m’as tout arraché ! Tu m’as tout détruit !

Oh ! toi la misère, j’ai besoin de tes explications !

J’ai besoin de voir ta face ! Ta face d’une femme orgueilleuse.

J’ai une décision à prendre contre toi !

J’ai choisi te porter plainte ! Chère Madame la misère.

Donnes moi tes explications ! Et vite ! Je suis au bout du rouleau.

Je n’en peux plus ! Madame la misère !

L’Abbé Pierre depuis 1954 t’avait mise en garde !

Qu’as tu fait de cette mise en garde ? Pauvre orgueilleuse ! Madame la misère !

Aujourd’hui, tu as envahi le monde ! Que faire de toi Madame la misère ?

Oh ! toi, Madame la misère, tu n’as plus de choix que de passer devant les tribunaux.

A suivre

Marie Eugénie Bangoweni

.

La misère

 

Hommes ! Femmes ! Jeunes de la rue,

Hommes ! Femmes ! Jeunes hébergés,

Hommes ! Femmes ! Jeunes mal logés,

Rabougris par le poids de la misère

Rabougris par leurs pensées,

Rabougris par le poids de la maladie,

Ils disent ! Qu’allons nous faire ?

Ils disent ! Qui va nous aider  ?

Ils disent ! Que sera notre lendemain ?

Oh ! à mis chemin, à la tombée de la nuit,

La nouvelle arriva dans la ville,

Pourquoi vous inquiétez vous ?

Les choses ont changées !

Le SIAO vient de naître !

Oh yes ? Quelle bonne nouvelle !

Bienvenu ! Mr. le SIAO ! Et puis quoi encore ? Mr. le SIAO !

A suivre.

Marie Eugénie Bangoweni