Insalubrité, accès au logement : des chiffres terribles !

logo fondation Abbé PierreC’est aujourd’hui, jeudi 28 janvier 2016 que la Fondation Abbé Pierre publie son étude, la 21 ° sur le « mal-logement », un important travail qui dépeint hélas une situation très difficile pour beaucoup de personnes. Les rapporteurs n’hésitant pas à décrire « une France malade de son mal-logement » où les espoirs des personnes et des familles : vie digne, accès à l’emploi, parcours scolaires des enfants, état de santé, etc… sont totalement hypothéqués par leurs conditions d’hébergement ou de logement. Lire la suite

Un nid à Esteville

La_Halte_Emmaüs_d'EstevilleEn Janvier 1954, l’abbé Pierre lance son appel à « l’insurrection de la bonté » afin de venir en aide à tous ceux qui étaient en extrême détresse, leur adressant une invitation qui débordait d’amour, de tendresse et de fraternité en ces mots : « toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir, ici on t’aime ».

Un cadeau, un château, un nid

Dix ans plus tard, en 1964, le président Charles De Gaulle appela l’abbé Pierre au téléphone pour lui annoncer le don d’un château offert par Georges Lanfry entrepreneur de bâtiment de Rouen. Le château, à Esteville, un petit village pas loin de Rouen, nécessita dix ans de travaux de restauration des propres mains de l’abbé Pierre et de ses 40 compagnons de la communauté des « chiffonniers bâtisseurs ». Lire la suite

A propos de l’hébergement d’urgence

Sur le site du Samu social de Paris www.samusocial-75.fr, on remarque que le 115 et le Service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) travaillent ensemble pour les demandeurs d’hébergement d’urgence. L’offre et la demande d’hébergement sont connectées.

On découvre aussi que le Samu social gère des centres d’hébergements plus ou moins spécialisés.

C’est vrai que certains centres ne correspondent pas au profil de quelques hébergés, notamment parce qu’on y manque d’intimité. Mais au moins les gens ne dorment pas dehors.

Un accueil de jour réhabilité à Emmaüs Créteil

Communément appelé Accueil du jour, la boutique Solidarité Créteil , gérée par EMMAÜS Solidarité Crée en Avril 1996 vient d’être réhabilité ce jour 10 octobre 2013 en présence du Président et du Directeur Général d’Emmaüs solidarité, de la Directrice du Centre, du Maire de la Ville de Créteil, du Sous-Préfet du Val de Marne, du représentant de la Fondation Abbé Pierre…..qui ont tous prononcé une allocution suivie d’une visite guidée par le staff dudit centre. Frédéric Dautais et moi même de Etmaparole étaient sur les lieux.

La directrice du Centre a tout d’abord remercier la direction d’Emmaüs solidarité, de la Fondation Abbé Pierre, le Maire de Créteil dont la ville est propriétaire de l’immeuble, la DRIHL du Val de Marne, la CPAM qui ont tous participer autant que faire se peut au financement de ce projet cher aux personnes  en difficulté  et sans domicile stable et en situation d’exclusion.

En prenant la parole au nom d’Emmaüs solidarité,le Président  Marc Prevaut a prononcé une allocation en quatre idées phares :

Des remerciements à la ville de Créteil, au Conseil Général, à la préfecture du Val de Marne représentée par son Sous-préfet pour avoir participer au projet.

La deuxième idée a porté sur les questions Budgétaires au sein d’Emmaüs solidarité qui ces dernières années a présente un budget en équilibre et n’a pas manquer d’interpeller les pouvoirs publics saisissant la présence du Maire et du  Sous préfet du risque qui encoure l’association vu la précarité qui ne cesse de s’aggraver dans ce contexte de crise sociale. Il faut à cet effet des moyens supplémentaires pour ces personnes en situation de précarité et d’exclusion.

-la troisième idée a porté sur les relations entre Emmaüs solidarité et les mouvements EMMAÜS notamment avec la Fondation Abbé Pierre  (FAP) car ce projet Boutique solidarité s’inscrit à la fois dans la lignée d’Emmaüs Solidarité et de la Charte des Boutiques Solidarité du réseau de la Fondation Abbé Pierre.

-La quatrième idée porte sur les personnes accueillies à Emmaüs solidarité qui aujourd’hui un blog et un magazine qui leurs permet de d’exprimer et de porter leur parole.Ils ont donc besoin des moyens pour alimenter le blog.

Après les interventions du Maire de la Ville de Créteil qui a rappelé le contexte de la Boutique solidarité née en Avril 1996 et  insister sur une bonne considération des personnes et des familles en situation d’exclusion en leur donnant bien sûr des moyens de leur insertion : c’est le sens même de la réhabilitation aujourd’hui de la Boutique solidarité de Créteil. Ce bâtiment étant l’ouvre de la ville dont elle est propriétaire. Avec un peu d’humour le Maire a invité le personnel d’être attentif vis à vis de ces personnes qui ont leur place dans la société. Elles ont besoin de s’en sortir.

Le représentant de la FAP n’a pas manqué de dire son mot tout en remerciant  la Ville de Créteil, la DRIHL,le Conseil général du Val de Marne,la CPAM et Emmaüs solidarité qui travaille toujours en parfaite harmonie ensemble.

Etmaparole au pu recueillir quelques informations sur ce projet de réhabilitation, du projet social au sein d’Emmaüs solidarité et la Fondation Abbé Pierre et des missions au sein de la Boutique Solidarité Créteil. Une discussion a eu lieu avec un agent d’accueil qui a essayé d’expliquer comment fonctionne la domiciliation.

Ce projet social dont il faut rappeler le contexte rentre dans le cadre des Boutiques solidarité nées au début des années 1990  suite a un double constat : d’une part la multiplication des situations de grande exclusion, et d’autre part de l’absence de structures proposant simplement un accueil de jour chaleureux pour tous ceux qui se trouvent en situation d’errance et d’isolement.

Ce projet de Créteil s’inscrit donc dans la lignée des finalités d’Emmaüs Solidarité et de la Charte des Boutiques du réseau de la Fondation Abbé Pierre : recevoir tous les publics de manière inconditionnelle et anonyme afin qu’ils se sentent accueillis et accompagnés pour entamer progressivement leurs démarches de réinsertion.

Les missions nous décrit les objectifs poursuivis qui consistent à mettre en évidence des actions visant à favoriser la réappropriation  de la dignité et de la citoyenneté des personnes accueillies. Il s’agit aussi d’accompagner les différentes démarches administratives, santé, emploi, logement…

Toutes ces missions corroborent à participer à la lutte contre les exclusions et en corriger les effets; créer du lien social;permettre aux personnes en difficulté, sans domicile stable de reprendre confiance en soi afin de pouvoir se repérer, renouer et s’inscrire dans l’environnement social culturel et économique, enfin fournir un lieu de service, d’accompagnement, d’information, d’orientation et d’accès aux droits.

Après la visite guidée Etmaparole a pu visiter l’espace Cyber bien équipé, et le service domiciliation  qui a reçu un agrément de 550 domiciliations.

L’équipe de la Boutique Solidarité est composée de : un chef de service, 3 travailleurs sociaux, un auxiliaire socio-éducatif, un agent de service polyvalent et un agent d’accueil.

Thimoté Dongotou

Rédacteur en chef