La photographie, un repère d’antan !

a
Les participants ont cultivé l’importance de la photo

Un atelier des Beaux-arts de Paris à réuni fin mai un large monde au Chu-espace culturel Jacques Louvel Tessier pour étudier, partager et comprendre les caractéristiques de la photo et son utilité. La photo ne nous sert pas seulement à orner nos mûrs, nos maisons, nos boulevards, nos rues, nos avenues, nos musées, nos salons, nos couloirs, nos chevets, nos bureaux, nos porte-feuilles, nos catalogues, nos parcs, nos gares routières, nos bus et autres espaces modernes. Lire la suite

Les vacances sans arrêt…

Illustration de Marc Gelovani

Dans ma vie précédente, je n’aimais pas la routine. Boulot, métro, dodo… « Ce n’est pas pour moi, me disais à moi-même. Je ne voulais pas vivre comme ça. Quand j’étais jeune, je rêvais d’aventures, des pays exotiques. J’adorais les livres de Jules Verne. Mais la vie c’est la vie – le travail, la famille, les enfants – donc la même routine.
Probablement, tout allait continuer comme ça. Ensuite, ce serait la vieillesse dans l’entourage des enfants et des petits-enfants. Tout comme chez les autres.
Mais, un beau jour toute la vie habituelle se retrouve bouleversée par la ruine, par la guerre, par le banditisme et par la famine. Et cela a duré quelques années. Heureusement, ma femme et mes enfants ont réussi à quitter le pays. Ma fille s’est mariée avec succès aux États-Unis et ma femme et mon fils sont partis chez elle. Lire la suite

A la Maison du 13 Emmaüs solidarité et l’école de podologie prennent soin de nos pieds

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Maison du 13 est une structure d’Emmaüs située dans l’enceinte de l’hôpital de la Salpêtrière. Accueil de jour, cet espace de solidarité et d’insertion (Esi), a développé plusieurs partenariats dont l’un a particulièrement attiré notre attention : les soins hebdomadaires en podologie. Des étudiants, encadrés par leurs professeurs soulagent un grand nombre de personnes démunies de leurs douleurs liées à la santé des pieds. Lire la suite

Ça m’est arrivé à moi !

Comment te raconter mon cauchemar ?
Alors, mon cauchemar, c’est mon quotidien, c’est mon vécu.
Actuellement, ça en dit long.
Mon cauchemar, c’est les foudres que je reçois de part et d’autre.
Mon cauchemar, c’est la méchanceté, les humeurs qui n’ont pas lieu d’être.

Mon cauchemar, c’est la violence qui n’a aucun sens.
Dans mon cauchemar, je suis opprimé, je suis perdu et je me demande :
Pourquoi? Lire la suite